Les Nutricartes<sup>®</sup>-Outil pédagogique interactif participant à la lutte contre la malnutrition et sa prévention Les Nutricartes<sup>®</sup>-Outil pédagogique interactif participant à la lutte contre la malnutrition et sa prévention Les Nutricartes<sup>®</sup>
Version française English Version Español

Outil pédagogique interactif participant à la lutte contre la malnutrition et sa prévention

Bouton Menu Mobiles

Accueil > Français > La méthode Nutricartes(r) > Evaluation de la méthode

Evaluation de la méthode

Margot Magnin, nutritionniste de l’Université de Genève, a réalisé en 2014 une évaluation de l’efficacité de la prise en charge des enfants souffrant de malnutrition dans les 12 centres traitant la malnutrition aiguë modérée dans la banlieue de Tananarive et gérés par l’association malgache Miray.

Les résultats de son étude montrent :

  1. Un très bon taux de guérison immédiat des enfants (83 %), plus élevé pour les enfants de moins de 2 ans que pour les enfants plus âgés.
  2. Une pérennisation du bon état nutritionnel des enfants : 20 mois en moyenne après la fin de la prise en charge dans le programme de nutrition, 79 % des enfants conservaient un bon état nutritionnel.

Trois raisons sont avancées pour expliquer ces résultats :

  1. « L’effet coup de fouet » initial, provoqué par la prise de farine enrichie que les enfants consomment pendant 5 semaines. Bien nourris, les enfants reprennent rapidement poids et joie de vivre. Cela conforte la démarche des parents qui peuvent d’autant mieux faire confiance à l’équipe qui les accueille.
  2. « L’effet humain » lié à l’accompagnement bienveillant, chaleureux, respectueux, attentif, encourageant que dispense l’équipe du centre de prise en charge de la malnutrition. Cela encourage les participants à s’approprier et expérimenter les nouvelles pratiques évoquées et, devant leur efficacité, à les promouvoir dans l’entourage.
  3. « L’effet pratique », c’est-à-dire l’appropriation des connaissances consécutive aux discussions, échanges de pratique, qui se font progressivement autour des jeux où tout le monde est à égalité de découvertes, sans stigmatisation aucune.

Suite à leurs nouvelles habitudes, les parents sont heureux et fiers de noter l’amélioration de la santé de leurs enfants. Ils constatent un apaisement des relations intra familiales lié à une diminution de leurs inquiétudes, à l’amélioration des repas grâce à une meilleure maîtrise de leur budget.

Margot Magnin Diététicienne diplômée HES, étudiante en « Master of advanced studies » (MAS-SP) de l’Université de Genève a réalisé cette évaluation avec la collaboration et le soutien technique de Dr Beat Stoll et de M. Emilien Jeannot de l’Institut de santé globale de l’Université de Genève.

L’article quantitatif sur les Nutricartes® vient d’être publié par Acta Paediatrica (Impact Factor 1.65).

Margot Magnin, se réjouit déjà de « pouvoir le faire parvenir à l’équipe sur le terrain à Madagascar pour les encourager à poursuivre leurs efforts admirables ! » Et « espère que cela soutiendra le travail très important de L’APPEL et motivera d’autant plus les troupes à poursuivre dans ce sens ! »